AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 Heureux qui comme Ulysse

 :: France :: Ailleurs

avatar
Elsa de Norfolk
le coeur a ses raisons
Pseudo : Antiva
Célébrité : Alexia Giordono
Crédit : Antiva
Messages : 43

Age : dix-neuf ans
Origines : anglaise pure souche
Religion : anglicane
Situation maritale : célibataire
Rang : fille de l'ambassadeur d'Angleterre, le comte de Norfolk, dame de compagnie.

Voir le profil de l'utilisateur

   Message posté 
Mar 26 Juin - 23:15

Heureux qui comme Ulysse
a fait un beau voyage
La baignade de Lisabelle avait provoqué chez Elsa la plus vive des inquiétudes, qui avait bientôt éloigné les hommes sèchement pour la frictionner et lui redonner quelques couleurs, la sermonnant au passage pour lui avoir donné la peur de sa vie. Elle n’avait pas tout abandonné pour se retrouver seule en Suède, encore moins sans sa compagne qui était devenue une amie proche. Sans lui laisser grand choix, elle l’avait tiré à l’intérieur, lui avait ôté sa chemise trempée pour la sécher, puis l’avait remplacé par une nouvelle avant de l’obliger à se mettre au lit.

Veillant sur le sommeil de la princesse durant quelques heures, Elsa ne parvenait pas à trouver le sommeil. L’esprit encombré par beaucoup de questions qu’elle ne cessait de se poser depuis son départ. Elle avait besoin d’air.

Quelques minutes plus tard, un châle de soie pâle posé sur ses épaules, la jeune femme leva la tête vers le ciel pour observer le ciel pur et étoilé qui s’étalait devant ses yeux. Le vent marin venait jouer dans ses long cheveux dorés dévalant dans son dos, lui tirant un léger sourire. Elle se sentait libre ici, perdue au milieu de l’océan, vêtue d’une robe simple, sans artifice. Et elle se prit à penser que vivre ainsi ne lui aurait guère déplu si le contexte avait été différent. Les rayons de la lune jouant sur sa peau, elle s’appuya sur le bastingage, observant ses paumes pâle prendre une couleur d’argent.

Des marins passant murmurèrent bientôt qu’un esprit se trouvait sur le pont. Et il n’y avait rien de plus superstitieux qu’un marin. Bientôt l’équipage refusa de se montrer, de crainte d’être maudit par le fantôme, paralysant les activités du navire. Et prise dans ses pensées concernant son avenir dans ce pays inconnu dont elle ne connaissait pas grande chose, Elsa ne le remarqua guère, tout comme elle ne senti pas la présence d’un homme qu’elle évitait depuis la grande réception, approchant dans son dos.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Edward de Winter
le coeur a ses raisons
Pseudo : Typocampe
Célébrité : Lorenzo Richermy
Crédit : Fassylover
Messages : 30

Age : 25 ans.
Origines : Suédoises.
Religion : Protestante.
Situation maritale : Célibataire.
Rang : Ombre du prince héritier de Suède.

Voir le profil de l'utilisateur

   Message posté 
Mer 27 Juin - 1:52

Heureux qui comme Ulysse
a fait un beau voyage
Après une après-midi forte en émotion, Edward avait convaincu son pupille de se reposer, craignant qu'il n'attrape la mort après son bain glacé.

- Parce que tu voudrais la laisser veuve ? Reposes toi maintenant.

C'était les mots qu'il avait prononcé pour le convaincre et il lui avait semblait avoir touché juste.

Lui même était négligemment affalé dans un hamac quand il entendit des murmures enfler. Un esprit était sur le pont. Et puis quoi encore ? Ce n'était pas un revenant qui allait l'empêcher de mener son prince et la princesse de se dernier à bon port. La peste soit de la superstition des marins. On ne pouvait décidément pas avoir confiance en eux.

Repassant son manteau, il se fraya un passage parmi les hommes en pestant, leur ordonnant de retourner à leur poste sans pour autant être obéi. Elle était belle et fière la marine royale ! Mais une fois sur le pont, il s'était figé. Comprenant que l'apparition n'était autre que la belle Elsa de Norfolk qui depuis quelques temps faisait battre son coeur.

Prenant une profonde inspiration, il s'approcha d'elle, se glissant dans son dos à distance respectable pour ne surtout pas la brusquer ou la mettre mal à l'aise, déclarant dans un sourire amusé :

- Vous perturbez les marins Mademoiselle de Norfolk, ils sont persuadés que vous êtes un esprit venu les mener à leur perte et ont alors tous désertés le pont... Pour leur défense, vous êtes d'une beauté irréelle ce soir sous les rayons de la Lune... Mais je vous préfère bien vivante.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Elsa de Norfolk
le coeur a ses raisons
Pseudo : Antiva
Célébrité : Alexia Giordono
Crédit : Antiva
Messages : 43

Age : dix-neuf ans
Origines : anglaise pure souche
Religion : anglicane
Situation maritale : célibataire
Rang : fille de l'ambassadeur d'Angleterre, le comte de Norfolk, dame de compagnie.

Voir le profil de l'utilisateur

   Message posté 
Mer 27 Juin - 10:37

Heureux qui comme Ulysse
a fait un beau voyage
Ne s’étant rendue compte de rien, Elsa profitait de l’air frais pour aérer son esprit embué par de nombreuses pensées. Elle n’entendit guère les bruits de pas craquant sur le bois, ni l’inspiration profonde. Si bien que lorsqu’Edward prit la parole elle sursauta, se retournant vivement en resserant le châle autour de ses épaules. Elle vit alors son sourire amusé, la distance respectable, et le navire vide de tous ses marins. L’anglaise rougit légèrement devant le compliment, détournant le regard alors.

« Seigneur, je n’avais pas remarqué. Je vais donc me retirer, merci monsieur. »

Comme à chaque fois qu’ils se retrouvaient seuls, Elsa faisait en sorte de s’éclipser rapidement pour éviter toute nouvelle entrevue. Elle avait encore des difficultés à se positionner par rapport à cette relation nouvelle, et à la déclaration du soldat, ne parvenant à mettre le doigt sur ses propres sentiments à son égard. Elle le respectait – malgré ses manières –, elle ne le trouvait ni désagréable, loin d’être hideux plutôt bel homme même. Et pourtant. Il n’y avait pas d’élan amoureux incontrôlable. Et elle ne parvenait à le remercier pour ses compliments constants.

Le contournant donc pour le dépasser, sans un regard, elle glissa :

« Je vous souhaite une bonne nuit, pardonnez-moi pour la perte de temps »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Edward de Winter
le coeur a ses raisons
Pseudo : Typocampe
Célébrité : Lorenzo Richermy
Crédit : Fassylover
Messages : 30

Age : 25 ans.
Origines : Suédoises.
Religion : Protestante.
Situation maritale : Célibataire.
Rang : Ombre du prince héritier de Suède.

Voir le profil de l'utilisateur

   Message posté 
Jeu 28 Juin - 23:38

Heureux qui comme Ulysse
a fait un beau voyage
Jamais Edward n'avait eu l'occasion de l'effrayé, aussi en la voyant sursauter avant de se tourner vers lui, il se mordit la langue, tendant une main pour s'assurer qu'elle n'en perde pas l'équilibre mais ne faisant finalement pas plus que froler son bras.

Son entrée en matière devait pourtant être bien maladroite puisqu'elle tenta, une nouvelle fois de lui échapper, non sans s'être excusée de la gêne qu'elle avait occasionnée. Elle n'en était pourtant nullement responsable, contrairement à ses idiaux qui avaient passé trop de temps en mer pour reconnaître une belle femme bien vivante et qui préféraient hurler au fantôme plutôt que de lui adresser le plus sincère des compliments. Ce qui était visiblement la meilleur des solutions pour les faire disparaître...

Il se tourna pour la suivre des yeux alors qu'elle s'éloignait déjà, la rappelant :

- Mademoiselle de Norfolk. Je vous en prie... Je suis l'ombre du futur époux de votre dame. Vous ne pourrez éternellement me fuir. Je préfère encore essuyer votre rejet que cela d'ailleurs. Car je saurais me contenter de votre amitié. Je souhaite seulement mieux vous connaître...

Il se mordit la langue, regarda autour de lui en cherchant quelque chose à quoi se rattachait pour prolongeait cette conversation :

- Vous regardiez les étoiles ? Connaissez vous les constellations que nous apercevons ?

Il lui sourit, encourageant. Maladroit sans doute encore, mais soulagé d'avoir trouvé un sujet assez intellectuel pour pouvoir l'intéresser. Du moins il l'espérait.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Elsa de Norfolk
le coeur a ses raisons
Pseudo : Antiva
Célébrité : Alexia Giordono
Crédit : Antiva
Messages : 43

Age : dix-neuf ans
Origines : anglaise pure souche
Religion : anglicane
Situation maritale : célibataire
Rang : fille de l'ambassadeur d'Angleterre, le comte de Norfolk, dame de compagnie.

Voir le profil de l'utilisateur

   Message posté 
Jeu 28 Juin - 23:57

Heureux qui comme Ulysse
a fait un beau voyage
Elle sentit la caresse involontaire sur son bras nu, qui la fit frémir, puis rougir de plus belle alors qu’elle s’empressait  de le fuir à nouveau. Une attitude puérile. Faire l’autruche n’avait jamais réglé aucun problème. Toutefois le tiraillement de ses sentiments et la crainte de faire le mauvais choix la tenaillait à chaque instant. Et le voir, discuter, ne faisait qu’insinuer plus encore le doute sur la personne d’Edward.

S’éloignant d’un pas léger, regrettant son excursion au grand air, elle entendit la voix du soldat qui – cette fois – se fit un peu plus entreprenante. Elle ferma les yeux alors qu’elle lui tournait le dos, inspirant calmement avant de finalement se tourner lentement vers lui, la gorge nouée. C’était un homme bien, elle ne pouvait le nier, et cela malgré leur première et catastrophique rencontre. Elle se mordit la lèvre alors, ravalant ses larmes aussi dignement que possible.

« C’est que je ne le sais moi-même monsieur, si je peux vous donner mon amitié, ou vous offrir plus que cela… »

Cet aveux, avoué à mi-voix, était bien plus que ce qu’elle avait pu formulé durant ces dernières semaines où elle avait tout fait pour éviter une entrevue en privé. En compagnie de Lisabelle et de Théodore, ils n’étaient pas assez tranquille pour se laisser aller à des confidences. Alors, lorsqu’il chercha à lui faire la conversation pour la conserver un peu plus auprès de lui, l’anglaise en fut légèrement attendrie. Un pâle sourire naquit sur ses lèvres alors qu’elle se rapprochait de lui bientôt.

« Mon père m’a apprit le nom de certaines d’entre elles. J’aurai aimé en apprendre plus, toutefois, il y a tant de choses, tant de questions que je me pose et qui me restent sans réponse. »

Elle hésita, resserrant son châle autour de ses épaules avant de prendre doucement la main du soldat. Les doigts rendus calleux par l’usage de l’épée, des armes. Elle rosit alors qu’elle guidait sa paume vers le cosmos, désignant bientôt une constellation.

« Voyez ici ? Il s’agit d’Orion. Un bien triste chasseur, si vous voulez mon avis,,, mais aisément identifiable pour n’importe quel novice. »

Le pont était si calme débarrassé de ses marins. Et les deux jeunes gens semblaient seuls au monde, isolés au milieu de l’océan. Pour la première fois – malgré sa nervosité à l’idée de sentir les doigts d’Edward contre les siens – Elsa se sentait en paix. Le souffle du soldat venait heurter sa nuque, et bientôt elle tourna légèrement la tête vers lui pour le regarder.

« Ce n’est pas vous que je fuis Edward. Il s’agit de moi. J’ai peur, peur de ce nouveau pays, peur de ne pas savoir comment m'y prendre. Peur de ne pas vous aimer comme vous le mériteriez. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Edward de Winter
le coeur a ses raisons
Pseudo : Typocampe
Célébrité : Lorenzo Richermy
Crédit : Fassylover
Messages : 30

Age : 25 ans.
Origines : Suédoises.
Religion : Protestante.
Situation maritale : Célibataire.
Rang : Ombre du prince héritier de Suède.

Voir le profil de l'utilisateur

   Message posté 
Ven 29 Juin - 22:45

Heureux qui comme Ulysse
a fait un beau voyage
Edward était hureux qu'elle reste un peu, la laissa revenr vers lui et l'écouta lorsqu'elle lui désigna la constellation d'Orion, souriant légèrement en sentant sa main autour de ses doigts. Elle ne savait pas si elle pouvait lui offrir son amitié ? Pourquoi ? Ne la méritait-il pas même un peu ? Quoi qu'il en soit, il s'insta pas sur le sujet et n'y serait pas revenu si elle n'en avait pas finalement prise l'initiative.

Elle avait peur. Et qui ne l'aurait pas dans sa situation ? Elle voguait vers un royaume inconnu, différent de tous ceux qu'elle avait jusqu'alors connaître. C'était terrifiant. Il le concevait. Prenant doucement sa main dans la sienne, il la porta à ses lèvres avec une grande douceur, tentant de la rassurer :

- Oublions l'amour, le mariage, toutes ces choses. Apprenons à nous connaître simplement. Je serais votre guide et votre ami si vous le voulez bien. Pour le reste, nous verrons en tant voulu... Cela vous conviendrait-il ?

Il voulait bien faire, se monter attentionné et à l'écoute à son égard. Il l'appréciait autant qu'il l'aimait et oublierait ses sentiments à son égard si elle le lui demandait.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Elsa de Norfolk
le coeur a ses raisons
Pseudo : Antiva
Célébrité : Alexia Giordono
Crédit : Antiva
Messages : 43

Age : dix-neuf ans
Origines : anglaise pure souche
Religion : anglicane
Situation maritale : célibataire
Rang : fille de l'ambassadeur d'Angleterre, le comte de Norfolk, dame de compagnie.

Voir le profil de l'utilisateur

   Message posté 
Sam 30 Juin - 18:04

Heureux qui comme Ulysse
a fait un beau voyage
Glissant ses doigts dans les siens, elle dardait son regard d’opale sur le soldat qui se montrait aussi charmant que possible – malgré les circonstances. Il posa un baiser sur sa main, et prononça des paroles qui la rassura quelque peu. Ainsi, il ne la haïrait pas si jamais elle se refusait à lui donner sa main ? Elle se mordit la langue, serra doucement sa main dans la sienne en se tournant cette fois totalement vers lui, ignorant le magnifique ciel derrière eux.

« Je ne veux pas vous laisser dans l’expectative, comprenez-vous ? Mais j’accepte volontiers votre amitié, bien volontiers même… »

Elle esquissa alors un sourire rassuré, un peu plus détendu alors qu’elle tenait toujours sa main dans la sienne. Il serait – en Suède –, avec Lisabelle, son plus proche allié. De cela, elle n’avait aucun doute. Elle hésita, prenant sa paume entre ses deux mains, le regardant plus sérieusement.

« Cette requête va vous sembler étrange, mais je ne peux le demander qu’à vous – qui êtes au fait des affaires courantes du royaume… M’apprendriez-vous la façon dont votre roi gouverne, ainsi que votre langue ? »

Elsa devait devenir indispensable, et aider Lisabelle à s’intégrer au mieux dans ce pays dont elles ignoraient tout. L’anglaise se mordit la langue, hésita avant de le regarder.

« Et je veux savoir en quoi votre fonction vous rend si indispensable. Qu’est-ce que l’ombre d’un prince ? »

Si elle devait le choisir pour époux, elle devait savoir. Tout savoir. Sur lui, son métier, sa famille…
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



   Message posté 

Revenir en haut Aller en bas
 
Heureux qui comme Ulysse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage.
» MYTHOLOGIE GRECO/ROMAINE
» Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage.
» ULYSSE mâle yorkshire toy 5 ans SPA DOUAI 59
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Godness Sake :: France :: Ailleurs-
Sauter vers: