AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 Mœurs et quotidien

 :: Paperasse et formalités :: Edits :: Annexes

avatar
Saoirse Nó Bás
Compte fondateur
Messages : 61


Voir le profil de l'utilisateur http://thegodnesssake.forumactif.com

   Message posté 
Dim 11 Déc - 1:51

Mœurs et quotidien
de belles robes et de fringants uniformes

Classes sociales

Bellatores = Noblesse

La noblesse se caractérise par le titre. Qu'ils soient riches ou désargentés, leurs naissances leurs apportent une position qu'aucun autre ne pourra atteindre. Privilégiés parmi les privilégiés, ses membres sont pourtant soumis à des codes extrêmement stricts.

Oratores = Clergé

C'est eux qui détiennent le pouvoir ecclésiastique entre leurs mains. D'une grande influence spirituelle sur le peuple, les membres du clergé peuvent être de toutes les classes sociales, mais ne posséderons pas le même titre. Les plus puissants d'entre eux sont les évêques, tandis que les plus simples sont abbés ou bien prêtres.

Burgensis = Bourgeoisie

Les marches du pouvoir sont hautes, mais quand on a de l'argent on peut espérer pouvoir commencer à les gravir lentement. Souvent parties de rien, ces familles parviennent à présent à s'offrir un petit luxe longtemps inespéré.

Laboratores = Peuple

La misère, la faim, le labeur. Le peuple croule tant sous les taxes qu'il subit l'économie qu'il fait lui-même tourner de ses mains pourtant. Jamais les avantages ne sont tournés vers cette part principale de la population que l'on oublie trop souvent.

De l'homme à la femme

Deux rôles distincts

Bien qu'en Angleterre, la femme soit mieux considérée qu'en France, son rôle reste principalement de rester au logis pour gérer la maison, s'occuper des enfants, préparer le repas et effectuer d'autres tâches quand les hommes ont le droit à une place politique et prennent les décisions.

A chacun sa tenue

La mode, pour les mondains, a toujours eu de l'importance. Les femmes se vêtissent de robes élégantes, contraintes par des corsets bien que l'on opte désormais pour des robes de mousseline proches du corps et flattant la silhouette en abandonnant les paniers et les épais jupons d'avant 1790. Souvent, les femmes s’habillent d’une robe longue de linon ou de mousseline, largement décolletée avec un châle ou un spencer. La taille est marquée sous les bras par un ruban dans certains cas servant de ceinture.

Pour les hommes, la redingote est de rigueur et possède la plupart du temps de grands revers. On porte la cravate et le pantalon tend à se diffuser - mais il est collant contrairement au pantalon large des sans-culottes. Les perruques ne se portent quasiment plus, les cheveux sont portés courts, ou longs. De plus, il faut noter que le port des bottes est indispensable aux hommes appartenant à la classe aisée.

Pour le bas peuple, il en va tout autrement. Il est rare que les plus pauvres puissent s'offrir plus de deux tenues - dont une est réservée au dimanche à l'église ou aux grands événements de l'année. Les tissus qu'ils peuvent s'offrir sont souvent grossiers, et il n'est pas rare qu'ils soient dans l'obligation de repriser leurs vêtements, car ils ne sont pas en mesure de s'en payer d'autres.  

Du catholicisme au protestantisme

Deux manières différentes de croire

Les catholiques et les protestants sont tous chrétiens, ce qui signifie qu'ils croient en l'existence du Christ, fils de dieu. Bien qu'il existe différents types de protestantismes, sur le forum nous nous concentrerons sur l'anglicanisme. Et en réalité les deux Églises sont très proches.
Toutes deux ont notamment une organisation hiérarchique très proche pour ne pas dire similaire à l'exception que là où les catholiques reconnaissent le pape en le chef de leur église quand les protestants anglicans placent l'autorité religieuse entre les mains du roi. On notera que les prêtres de l’Église anglicane ont le droit de se marier. De plus, il faut également préciser - qu'au contraire de l'Eglise catholique - l'anglicanisme ne reconnait aucun laïc consacré (moines ; bonnes soeurs ; etc.) Il n'y a donc pas de monastères pour l'Eglise anglicane.
Aussi les protestants célèbrent deux sacrements, le Baptême et l’Eucharistie, et cinq rites sacramentaux, la Confirmation, le Mariage, l’Onction des malades, la Confession et l’Ordination, là où les catholiques considèrent toutes ses étapes comme des sacrements fondamentaux.
Enfin, les catholiques appuient leur foi sur de nombreux écrits et notamment La Bible quand les protestants anglicans utilisent en plus un livre liturgique leur servant de référence commune pour la prière ou la messe : Le Livre de la Prière commune (The book of Common praier noted).

Tolérance

Malgré les nombreuses similitudes entre les deux religions, le respect est très loin d'être d'actualité ce qui est une des principales causes de la révolte que l'Angleterre a sur les bras alors que de nombreuses fonctions publiques sont impossibles d'accès aux catholiques et qu'ils n'ont notamment pas le droit de vote.
Revenir en haut Aller en bas
 
Mœurs et quotidien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L’impunité au quotidien
» Magie pratique au quotidien
» & les emmerdes du quotidien. [Sil]
» Heure par heure, nos humeurs. Nos pensées. Notre quotidien. Du n'importe quoi.
» Aimez vous lire ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Godness Sake :: Paperasse et formalités :: Edits :: Annexes-
Sauter vers: